Théâtre

Un rapport sur la banalité de l'amour

Théâtre dramatique
D'Arsonval
sam.
17
novembre
20H30
plein tarif 22 €

abonné 18 €

jeune 8 €
Salle d’Arsonval :
Impasse Villa Vernier
94100 Saint-Maur

La représentation est complète !
  • présentation
  • autour du spectacle
  • la presse en parle
Nous sommes en 1925 en Allemagne. Martin Heidegger est professeur de philosophie à l'Université de Marbourg. Son étudiante Hannah Arendt est subjuguée par cet homme brillant. Ils deviennent très vite amants. Dans ce pays vaincu, les idées nazies gagnent du terrain. Hannah est juive. Elle est effrayée et révoltée par l’ascension d’Hitler. Martin croit voir en ce mouvement un renouveau pour l’Allemagne et se compromet un temps avec les nazis. En dépit de ce fossé qui les sépare, les amants se retrouvent régulièrement. Au cours de cinq rencontres entre 1925 et 1950, nous allons suivre l’histoire passionnée et tumultueuse de ces deux génies de la pensée du 20ème siècle.


LE MOT DE LA DIRECTRICE...
Un homme aussi brillantissime penseur et charismatique soit-il peut-il se transformer en gamin perdu entre ses devoirs de mari et son amour pour une de ses jeunes élèves passionnée et d’une intelligence rare ? Comment Heidegger est-il arrivé à concilier son intérêt pour les idées nazies avec son amour pour cette fascinante jeune femme juive qu’était Hannah Arendt ? C’est toute l’histoire de leur passion tumultueuse que raconte sur un fil cette pièce très émouvante. C’est un texte charnel, humain, sensible magnifiquement interprété.
Durée 1h25

De Mario Diament
Mise en scène André Nerman
Scénographie Stéphanie Laurent
Avec Emmanuelle Wion, André Nerman
Laurent Béal Lumières
Vidéo Marion Brunet
Bande son piano Laurent Clergeau
Voix off Chantal Lebaillif
Costumes Maïna Thareau
Régie Arnaud Bouvet

Spectacle crée et soutenu par le Théâtre de la Huchette
Avec le soutien du Théâtre de Draveil et de la Spedidam

 
Suivez-nous...